Présidence « Giscardienne » par défaut

Avec cette écrasante victoire face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron est devenu le 25e président de la République française. Dans ce second tour, il rassemble environ 66,06% des suffrages exprimés avec un soutien « anti Marine Le Pen ». Environ 42,96% des inscrits l’ont soutenu face à la candidate du Front National si l’on prend en…

2ème tour | les deux lignes de front

Les Français choisiront dimanche 7 mai 2017 le ou la prochain(e) président(e) de la République française . Depuis que le 1er tour de l’élection s’est scellé par l’offre d’un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, deux lignes de front se sont imposées dans l’opinion publique. Le front républicain émerge à nouveau avec l’objectif de faire barrage au nationalisme et le…

Autorisation du tirage au sort des étudiants

Elle est passée « en catimini »; la circulaire publiée ce jeudi 27 avril prévoit d’autoriser les facultés à tirer au sort les candidats afin de lutter contre la saturation des universités. L’école supérieur de la République recule et abandonne l’université pour tous. Une circulaire en catimini L’argument premier est celui de l’université saturée. La circulaire, publiée ce jeudi…

Le vote blanc de la Haine

Pour les sympathisants d’Emmanuel Macron, le vote blanc fait le jeu de la « menace fasciste ». Pour les sympathisants de Marine Le Pen, le vote blanc fait le jeu de la « menace mondialiste ». Il aura suffit d’un premier tour électoral pour que les citoyens refusant de prendre parti pour l’un des deux candidats restants, deviennent le porte-voix de la Haine…

Onze candidats sur l’échiquier électoral

L’élection présidentielle 2017 bouleverse l’échiquier politique français; elle est celle où l’électorat est indécis, imprévisible et confronté à un choix parmi onze offres politiques. Deux d’entre elles ouvrent un clivage qui atténue fortement le clivage gauche/droite : c’est le clivage sur la question de l’Union Européenne. Bien que les débats sur ce sujet aient été peu…

Portraits de la Ve république

Depuis la révolution française l’abstraction du pouvoir se méfie de l’incarnation du pouvoir; la personne qui dirige doit être en retrait. La constitution de 1958 rompt avec cela, notamment suite à l’adoption de la loi de 1962 qui permet de désigner le Président de la République au suffrage universel direct. Ce tournant dans l’histoire de la république…