Les accusations de Donald Trump

Habitué des déclarations chocs, rares sont les jours où le facétieux milliardaire ne fait pas parler de lui. Donald Trump n’a pas dérogé à la règle lors de son meeting de campagne à Biloxi, dans le Mississippi. Il avait notamment déclaré qu’ « Obama et Clinton ont créé Daech » et qu’Hillary « mériterait d’être en prison ».

Selon le candidat à l’investiture républicaine, Hillary Clinton et le président Obama sont responsables de la création et du développement du groupe terroriste État islamique : « Ils l’ont créé ensemble », a-t-il affirmé devant une foule conquise.

Le milliardaire s’est également attaqué à Washington et à l’administration Obama : « C’est un système corrompu et triste. » Mais il n’en est pas resté là. Faisant référence à la polémique qui avait touché l’ancienne secrétaire d’État pour l’utilisation de sa boite mails privée lors d’échanges officiels, il a affirmé : « Tout le monde sait qu’elle mérite de faire de la prison. Hillary devrait être en prison ! Ce qu’elle a fait avec ses e-mails, est une honte. » Il l’a aussi accusée d’avoir « causé un nombre phénoménal de morts avec ses décisions incompétentes », notamment en Irak et en Libye.

Ces déclarations interviennent alors que la tension monte entre l’Arabie Saoudite et l’Iran. Après l’exécution de 47 prisonniers, mais surtout celle du chiite cheikh Al Nimr par Ryad, Téhéran réclame à présent « vengeance ».

Trump ne regrette pas ses propos sur les musulmans

Par ailleurs, le milliardaire a déclaré dimanche ne pas regretter ses récents propos sur les musulmans, même s’ils ont été repris dans une vidéo de recrutement des islamistes somaliens shebab.

« Je dis ce qu’il me faut dire », a assuré sur CBS M. Trump, qui avait proposé le 7 décembre la fermeture « temporaire » des frontières des États-Unis aux musulmans, après la mort de 14 personnes dans un attentat d’inspiration jihadiste en Californie.

Le candidat conservateur, que ces propos largement condamnés dans le monde n’ont pas pénalisé dans les sondages, est apparu ensuite dans une vidéo de propagande des militants islamistes somaliens shebab, affiliés à Al-Qaïda. Cette vidéo de 51 minutes, destinée à attirer de nouvelles recrues, dénonce des discriminations raciales aux États-Unis.

Les images de M. Trump apparaissent entre deux clips de l’islamiste américano-yéménite Anwar al-Awlaki, tué au Yémen lors d’une frappe d’un drone américain le 30 septembre 2011, appelant les musulmans américains à « fuir l’atmosphère oppressive de l’Occident pour les terres de l’islam ».

Aux États-Unis, la candidate démocrate Hillary Clinton avait accusé M. Trump de « devenir le meilleur recruteur » de l’organisation État islamique, lors d’un débat pour les primaires démocrates.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. nononui dit :

    Déplacez vous avec vos anges gardiens, pensez à ce qui est arrivé à Kennedy

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s